Evolution du projet « Imprime la ville »

Né d’une envie de jouer avec les techniques d’impression à l’aide de supports urbains et végétaux, Flavie Lab avec la collaboration d’Elisa Garduño proposent des ateliers ludiques pour les enfants sur  la base de l’empreinte.

Le désir de figer l’éphémère et de garder une trace de notre quotidien a été toujours présent dans l’histoire de l’humanité. Cela permet de définir la constitution de l’humain en tant que tel. Mais, avant d’être un fait artistique, c’est un mode de vie, qui affecte les rapports humains désormais aux prises avec la culture des flux et des réseaux, et toute cette instabilité et inégalité mondialisée.

L’objectif principal est de créer une mémoire collective à travers des ateliers destinés aux enfants : nous avons besoin de nouveaux regards et de liberté d’imaginaire.

L’observation et l’expérimentation de l’empreinte est directe et ne réclame que gestes et matériaux basiques. Le but de chaque atelier est de définir l’éphémère et de trouver comment l’immortaliser.

L’idée est de s’approprier un environnement et bien sûr de partager un moment, échanger, créer des liens autour d’un lieu de passage commun et développer chez les enfants une sensibilité au patrimoine.

Apprendre à observer, à s’attarder, occuper l’espace urbain et aller à la rencontre de son quartier, le béton, la végétation qui l’habite et les habitants qui le font vivre, écouter leurs histoires, s’imprégner.

# #

5 septembre 2017

Laisser un commentaire